Le ketchup, ce fouteur de trouble

Dans Les p'tites vites, Montées de lait by Yannick DionCommenter

Qui aurait cru qu’un hamburger allait me faire me poser une question existentielle…

Bon, j’avoue que j’ai la question existentielle facile. Mais cette fois c’est pour une bonne raison. Mettons.

Bref, l’autre soir, alors que je préparais tranquillement mon hamburger, j’ai pris machinalement la bouteille de ketchup pour en mettre sur mon pain.

Et là, d’un coup, net fret sec, j’ai arrêté mon élan.

Parce que j’ai eu une révélation : « Mais pourquoi je mettrais du ketchup? J’aime même pas ça, sti! ».

Et vlan.  J’aime pas le ketchup.

Mais pourtant, j’en mets des fois dans mes hamburgers du ketchup! C’est normal non? Tout le monde le fait!  Ben justement… C’est ça le problème.

Depuis des années, je mets régulièrement de cette schmoutte rouge dans mon hamburger juste parce que ça aurait l’air que dans un hamburger, ben y faut mettre du ketchup.

C’est ça qui me frappe… Parce qu’y faut…  Pourtant, je suis un homme assez sûr de lui, relativement indépendant, capable de penser par lui-même, et pas pire intelligent.

Alors voulez-vous ben me dire pourquoi je réalise là, de même, que si j’aime pas ça du maudit ketchup ben CHU PAS OBLIGÉ D’EN METTRE ?  Soupir.

Faque.

Faque quoi donc?

Ah oui, l’esti de ketchup.

Faque v’là qu’à cause du ketchup, ce fouteur de troubles, je me pose une question fondacondimentale : si je fais ça pour quelque chose d’aussi niaiseux que du ketchup, ça se peut tu que je le fasse pour d’autres affaires pas mal plus importantes?  Qu’est-ce que je fais d’autre de même de façon machinale parce que, ben c’est de même, pis que tout le monde le fait?

 Argh.

Je me demande bien pourquoi je fais ça.  Oui, oui, je le sais. Des fois, faut pas trop se poser de questions, c’est juste de même parce que.  Ne me citez pas, je l’ai bien compris quand je l’ai écrit la dernière fois, merci.

Sauf que là, je refuse que ma réponse à « pourquoi je mets du ketchup alors que j’aime pas ça » soit juste parce que.

Parce que ça va faire de faire des affaires que j’aime pas faire, surtout si j’ai pas à les faire, c’t’affaire.

Donc, c’est décidé. Dans les prochains mois, je pars à la chasse aux ketchups de ma vie.

À 40 ans, il est plus que temps que je choisisse mieux mes condiments.

_________

Et vous, dites-moi donc, en avez-vous avez des ketchups dans votre vie ?

_______________________________________________

Vous aimez ma tête pleine de ketchup?
Abonnez-vous en haut à gauche ou splashez mon ketchup sur facebook ou twitter!

Commentez :)