Le sens unique…

Dans Mon sens unique by Yannick Dion7 Comments

Quel est le sens de la vie? En tout cas, ce qui est sûr, c’est que le sens de la vie c’est vers l’avant.  Avez-vous déjà vu la vie aller de reculons vous? Moi jamais.
Cette question existentielle sur le sens de la vie, ne nous la posons-nous pas tous au moins une fois?  Pour certains, la vie n’a pas de sens comme tel, c’est juste la vie puis vient la mort. On naît, on passe, puis le bus nous passe dessus puis c’est la fin.  
Pour d’autres, nous faisons partie d’une énergie commune et d’un grand sens universel.  On est tous dans le même bus et on fait le voyage pour se rendre quelque part (je ne suis pas sûr qu’il y ait un panneau sur le bus qui indique la destination finale mais bon…).
Entre ces deux visions, je me sens comme un mini-wheat.
D’abord, mon côté nature, à cause de toute l’éducation que j’ai eue jusqu’à maintenant qui a renforcé ce côté scientifique-nord-américain-qui-a-en-plus-rejeté-toute-forme-de-religion. 
Ce côté nature qui me porte à croire que, ben, que ce n’est que la vie et que tout le reste des croyances doit vraiment être une forme de problème de santé mentale!  
Non mais franchement, je vous mets au défi de suivre un cours sur les psychopathologies et de NE PAS vous dire après ça que les expériences mystiques sont en fait des manifestations d’une schizophrénie potentiellement paranoïde ou d’un névrose causée par une enfance malheureuse combinée à un débalancement neurobiopathétique!  C’est ça que ça donne ce côté nature…
Vous ne me croyez pas?  Ok.  Alors mettons que Jésus existe et mettons qu’il revient sur Terre à notre époque.  Ben, je vous garantis qu’il ne finirait pas sur une croix.  Il finirait surmédicamenté dans un hôpital psychiatrique habillé en jaquette bleue fendue à l’arrière. Imaginez donc ce qui remplacerait les crucifixd ans 2000 ans. 
Mais y me reste malgré tout mon côté « givré » .  Lui, c’est ce petit quelque chose au fond de moi qui me laisse cette impression qu’il y a plus.  L’impression que mon tout est plus que la somme de toutes mes parties.  L‘impression que ma vie a un sens qui est plus grand et plus fort que moi.
Alors, je me demande : quel côté choisir?
Ce qui est sûr, c’est que je suis définitivement à la recherche de mon sens… unique.
À suivre.
Et vous, nature ou givré?

geralt / Pixabay

Commentaires

  1. ….oh là là! Vrai en crisstiii!
    Il ya surement quelque chose de plus que la vie et la mort. Un endroit caché que l’on ne voit pas, un entre 2. Ca ne peut pas arrêter là! On vient au monde, on vie notre petit quotidien et on meurt?? Ca ne peut être que cela, non? On doit venir ici pour une raison, mais laquelle.qui choisit notre cause, notre destin. Après tout cela, on fait quoi on reste en terre et c’est fini….fucké!

  2. J’aime bien ce que tu as écrit Yannick…Un peu compliqué à comprendre mais simple avec une deuxième lecture. Je peux simplement ajouter qu’effetivement, nous sommes élevés selon un standard nord américain et que c’est important de souper vers 18h et ainsi de suite. Mon côté givré est que j’aime bien faire les choses qui me tentent en me foutant des autres. Plus que je vieillis, plus que je m’assume dans mes actes. e qui important,c’est que nous avons une SEULE vie à vivre et je me dirai jamais… j’aurais donc dû… je suis comme je suis et c’est ce qui fait ma couleur, ma saveur,mon moi…
    Mario

    1. Effectivement faut s’assumer, dans tout ce qu’on est… Et les j’aurais donc du… Que de regrets inutiles… Faut soit accepter qu’on l’a pas fait… Ou le faire pour ne pas regretter de ne l’avoir pas fait!

      1. mon cher Yannou,
        je n’ai qu’une question poiur toi: pourquoi choisir? j’adorerai les mini wheats jusqu’à ma mort:)

  3. Pingback: Ma place dans l’univers « Ma tête, cette drôle de place!

  4. Pingback: La tête de ma mère: une drôle de place? « Ma tête, cette drôle de place.

Commentez :)