L’histoire du bas troué pis du juge qui vient avec

Dans J'ai une théorie, Pour se pousser plus loin by Yannick Dion1 Comment

Ce matin, j’ai mis des bas troués rouges avec des bananes dessus.

Tsé, mes bas troués aux orteils.

Parce tsé que j’ai des ongles d’orteils assez acérés qui trouent mes bas.

Pis comme j’aime pas repriser mais que j’aime certaines de mes paires de bas, ben des fois je les garde au lieu d’en racheter pis d’encore consommer.

Mais là n’est pas l’objet de ce texte.

Ce matin, je suis sorti de la maison avec mes bas troués aux orteils, bien cachés dans mes souliers blancs.

Pis là, sur le balcon, je me suis dis : « Voyons donc, ça se fait comme pas. Tsé, sortir avec des bas troués… Si y m’arrive quelque chose, si je vais chez un ami… Qu’est ce qu’on va dire ou penser de moi, tsé ».

Faque je suis devenu inconfortable dans mes bas troués pis c’était pas parce que le gros orteil était sorti du trou.

Mais là, je me suis aussi dit que c’était pas ben ben grave dans le fond, que personne le verrait pis qu’au pire j’expliquerais…

Pis… ben, je suis rentré me changer de paire de bas.

Parce que tsé, ben mes bas rouges ce matin-là, y fittaient pas tellement avec mon kit bleu.

Ça c’est la version officielle rationalisée. Pas fausse, mais rationalisée quand même.

Faque me voilà à remettre mes souliers blancs avec mes nouveaux bas pas troués bleu poudre avec bananes pis c’est la que je réalise l’absurdité de la situation.

Non mais chose, on s’en câlisse-tu de mes bas troués?

Pis dans le fond, on s’en câlisse-tu aussi de leur couleur qui matche pas tant avec le reste? Hého!

Faque c’est là que j’ai bien vu à l’oeuvre mon fucking juge observateur.

Y est fort en ta chez moi. Y est toujours là!  Pis y m’énaaaaaaarve!

Je l’avais déjà spotté en vacances.

Tsé quand il me jugeait et me disait que franchement, je pouvais pas passer une soirée à regarder Netflix à Athènes, kossé que les gens allaient penser de mes vacances?

MAIS QUELS GENS??? J’ÉTAIS FUCKING TOUT SEUL EN VOYAGE! ON S’EN SACRE-TU CIBOLE?  C’EST MES VACANCES CHOSE! JE PEUX BEN FAIRE CE QUE JE VEUX!!  ARGH!

Y checke constamment ce que je fais, dit, porte.

Même si y a personne qui regarde.

Même si y a personne qui s’y intéresse vraiment.

Même si tout le monde s’en contre-sacre, probablement.

En tout cas, lui, y s’en contre-sacre pas, oh non monsieur!

Lui, y juge. Y chiale.

Je pense qu’on l’a tous un peu en nous, ce juge.

Cette petite voix qui s’imagine que tout le monde porte attention à tous les micro détails de notre vie : le linge, le ménage, les cheveux, la bouffe qu’on mange…

Pis y nous fait douter de nous, solide.

Y nous fait croire que des bas troués, c’est la fucking fin du monde pis que le monde entier va nous rejeter si on les porte.

(Wow. Je pense qu’il y a ben du monde sur la planète qui aimeraient avoir ce problème là au lieu de crever de faim. Mais bon, on est ici et on est chanceux de s’en faire pour des niaiseries de même, faut croire.)

Faque à matin, je l’ai vu à l’oeuvre le juge.

Mon big brother interne qui, peu importe, va voter contre moi pour que je sois éjecté.

Faque ce matin, quand je l’ai vu faire son petit manège, j’ai pas pogné les nerfs.

Je ne m’en suis pas voulu.

Pis j’ai pas été fâché après lui.

Non.

J’ai souris devant l’absurdité pis je l’ai juste trouvé drôle.

Monsieur le juge, continue ta job.

Tu m’as souvent aidé dans ma vie pis tu m’aides encore.

J’t’aime ben dans l’fond.

Mais des fois, slaque la poulie, man.

Parce que de plus en plus je veux apprendre à me sacrer de ce que les autres pensent ou de ce que je pense qu’ils vont peut-être penser.

Pis faire ce que j’ai envie. Comme je le sens.

Pis anyway, ce que les autres pensent, je peux pas le contrôler. Peu importe les bas que je mets.

J’ai pu de temps à perdre à me demander ce que les gens vont penser de mes bas. Pis de bien d’autres choses en fait.

Faque je vais mettre les bas que j’aime. Quand je veux. Troués ou pas.

(Ceci dit, pour éviter de consommer et d’en acheter d’autres je vais repriser mes bas quand même, mais ça c’est si j arrive à mettre du fil dans le trou de l’aiguille qui me semble est beaucoup plus petit qu’avant, tsé)

____________________

Vous aimez mes textes? Partagez-les :).
Pis commentez si vous avez envie !

Commentaires

  1. Pingback: Pis à soir, j’ai réparé mes bas troués – Ma tête, cette drôle de place

Commentez :)