Le modèle dimensionnel de leadership co-actif CTI

Dans Sans catégorie by Yannick DionCommenter

Parce que tout blogue nécessite un modèle (bon, ok c’est pas vrai, mais ça commence bien le texte), je vous présente sommairement ici celui que j’ai choisi et qui est à la base de toutes mes réflexions actuelles sur le leadership.

Il s’agit du « Modèle de Leadership Dimensionnel™ Co-Actif » de CTI (The Coaches Training Institute), école où j’ai fait mon programme de leadership.

Leur tout nouveau modèle date d’avril 2014. Il est en constante évolution en ce moment, et CTI permet au monde de l’explorer à loisirs, tant qu’on site la source. Comme je viens de faire juste drette là, là.

Personnellement, j’aime bien les modèles théoriques parce qu’ils favorisent le développement d’un langage commun.

Pourquoi m’attarder à ce modèle en particulier? Ben parce que j’y crois. Pis que je l’aime tellement que j’en ai même fait les catégories pour mes textes de blogue. Et parce que tous ceux à qui je l’ai présenté ont rapidement réussi à faire des liens concrets dans leur vie, ou dans leurs équipes de travail. Ça parle.

Donc, dans ce modèle de CTI, on ne parle pas de styles de leadership mais on postule plutôt que le leadership s’exprime de plusieurs façons, à travers 5 grandes dimensions:

Le leader de l’intérieur fait référence aux valeurs personnelles qui sont à la base de toutes les actions. C’est aussi la dimension de l’authenticité et de l’intégrité du leader qui a le courage d’être fidèle à qui il est vraiment et à ses convictions, même s’il fait des erreurs.

Un simple exemple personnel dans mon cas concerne une de mes valeurs de base : l’équité. Ça me tourne à l’envers de l’intérieur quand je vois une injustice, petite ou grande. Et cela vient souvent influencer mes actions, et mes montées de lait, sur ces sujets.

Le leader de l’arrière, c’est la dimension du leader « coach » qui aide les autres à prendre leur pouvoir et à faire ressortir leurs talents. Il excelle dans l’art de servir les autres, sans ressentir le besoin de se faire briller soi-même. Il sait quand donner la place aux autres, afin de faire avancer le groupe, la situation ou la cause.

Plus concrètement, bien des grands leaders ne seraient jamais arrivés où ils sont s’ils n’avaient pas eu autour d’eux des gens qui excellaient dans cette dimension. Et, autre exemple personnel, c’est aussi dans cette dimension que s’est placé mon ami Joël, quand il a relu ce texte et qu’il m’a apporté plein de commentaires constructifs pour l’améliorer. (Merci!)

Le leader de côté c’est celui qui se place à 100% à côté d’un autre leader pour avancer ensemble, dans un vrai partenariat et travail d’équipe. Ils sont ensemble, à 100% à part entière, dans la confiance et l’acceptation de l’un et l’autre, avec chacun leur rôle à jouer. L’écoute et la curiosité de l’autre sont la clé, tout en maintenant pleinement sa propre autorité personnelle et sans s’oublier soi-même.

Cette dimension est essentielle, par exemple, lors de la co-animation de formations. Chacun a sa partie, chacun a son rôle et en même temps, chacun se supporte tout au long de la journée pour avancer, ne rien oublier, garder le temps, etc. Ou encore, on peut penser à deux parents qui réussissent à bien se partager leur leadership parental.

Le leader de l’avant, c’est lui qui montre la direction. Par sa vision inspirante, il donne du sens., il nous fait rêver. Il nous fait avancer, et croit que nous pouvons atteindre nos objectifs.

Traditionnellement, c’est la dimension que l’on associe le plus souvent au leadership. Or, contrairement à ce que les anciens modèles nous ont enseigné, on n’a pas toujours besoin d’être à l’avant pour leader les gens!

Le leader du champ, c’est celui qui ne reste pas uniquement centré sur le but ou l’objectif et prend un peu de recul pour voir la situation dans son ensemble ou contexte, pour voir la grande perspective. En considérant aussi le présent, le passé et l’avenir, cela lui permet de choisir la meilleure action à prendre parmi toutes celles possibles et disponibles.

Parfois, cette dimension peut s’exprimer au niveau de l’intuition, du ressenti, où le leader perçoit ce qui se passe au niveau de l’énergie du groupe. Pensez par exemple au formateur qui sent qu’il est temps de prendre une pausepipi car son groupe n’écoute plus. Ou encore à cette personne qui perçoit, et nomme, un malaise qui est présent dans un groupe mais pas clairement nommé…

L’ombre : autour du modèle, vous constatez une section en gris autour. Il s’agit de la part d’ombre du leadership. Sans parler de « mauvais » leadership, j’aime bien penser à cette ombre en me disant qu’il s’agit de pièges dans lesquels on peut tomber en tant que leader.

Ainsi, quelqu’un qui est dans la part d’ombre du leader de l’avant pourrait avoir tendance à toujours prendre toute la place ou encore devenir dictateur et ne pas écouter les autres. Ou encore, quelqu’un qui est dans la part d’ombre du leader de l’arrière pourrait s’effacer complètement, se faire voler ses idées et se laisser manger la laine sur le dos.

Mais tout ça veut dire quoi au juste?

Ben, selon CTI (et selon moi aussi parce que je suis vraiment rendu convaincu), un leader « complet » saura naviguer dans ces diverses dimensions et les utiliser selon ce qui est requis dans la situation où il se trouve.

Ainsi, le leadership n’est pas rigide. Il n’est pas une série d’actions qu’on doit apprendre à poser, des meilleures façons de faire à imiter. Il est plutôt fluide et s’exprimera différemment, selon les gens, selon les situations.

Et encore plus intéressant, ce modèle présume à la base que tout le monde est un leader.

Hein?

Oui oui. Suivez-moi…

Vous êtes d’accord avec moi pour dire qu’un leader, c’est quelqu’un qui a une influence sur les autres, non?

Bon.

Vous êtes aussi d’accord pour dire que dans la vie, quoiqu’on fasse (ou qu’on ne fasse pas) on a pas mal toujours un impact et une influence sur les autres et sur les situations, n’est ce pas?

Alors…

Si on a tous toujours une influence et qu’un leader ça influence, ça veut dire quoi?

Tadaaaaaaaa! C’est ça!

Tout le monde est un leader, même vous! Et même la personne à côté de vous!

Parce que peu importe qui nous sommes, nous sommes un leader d’une façon ou d’une autre.

Peu importe ce que nous faisons, nous nous situons dans une des dimensions du leadership ci-haut mentionnées.

Pour chacun d’entre nous, certaines dimensions viennent plus naturellement. Malgré tout, elles ont toutes leur avantage et sont toutes nécessaires.

Ce qu’il faut maintenant faire c’est apprendre à s’y situer, et à les utiliser au bon moment, et ainsi utiliser notre leadership afin d’avoir l’impact que l’on veut.

Car c’est à partir de moment où on prend conscience de notre leadership qu’on commence à prendre notre responsabilité dans ce monde, dans notre monde, au lieu de se déresponsabiliser ou de se voir comme victime de nos situations.

Et c’est comme ça que se décomplique tranquillement le leadership.

 

  •  Alors, qu’est-ce que cela vous fait de tous nous voir comme des leaders?

PS: la partie de ce texte sur les dimensions du leadership a été librement adaptée de documents qui nous avaient été fournis pour l’animation d’un sommet local en marge du sommet de Napa « Me to WE » de CTI.

Commentez :)