On est fucking BIG!

Dans J'ai une théorie, Pour se pousser plus loin by Yannick Dion8 Comments

J’ai toujours aimé regarder les étoiles.

Ça me fascine. Vraiment.

Depuis aussi loin que je me rappelle, je suis complètement jeté à terre par le ciel étoilé, par l’idée qu’il y a des milliards de mondes différents dans ce ciel, et probablement des milliards de types de vie aussi.

J’ai encore le souvenir d’une nuit presque sans lune, sur une plage de l’Île-du-Prince-Édouard, il y a maintenant 23 (ouch!) ans.

Une nuit noire, où les lumières de la ville ne venaient pas créer ce « screeng » de lumière entre moi et les étoiles. Une nuit où j’ai vu la voie lactée.

Où j’ai vu plus d’étoiles que mes yeux ne pouvaient embrasser.

Ouawe.

Je l’ai tu dit? J’adore les étoiles. Ça me rend pouètique! Ben, en tout cas, quasiment.

Je passerais des heures à observer les étoiles.

Parce que c’est beau, parce que c’est grand. Parce que c’est calme aussi.

Parce que sous les étoiles, je suis envahi par cette impression d’immensité qui ralentit le temps.

Et par combien relative est l’importance de nos vies et de nos problèmes.

Parce qu’on est petits, petits, petits… Vraiment petits.

Presqu’insignifiants en fait.

Mais ça, c’était jusqu’à tout récemment.

Il y a deux semaines, dans les montagnes de la Caroline du Nord, j’étais là debout sous un ciel étoilé dans le silence le plus total, avec comme seul compagnon le son de ma respiration dans l’air frais d’octobre.

Comme d’habitude, je contemplais les étoiles, bouche bée.

Figé dans le moment présent, profondément connecté au monde qui m’entoure, j’étais complètement là.

Et j’étais bien.

Et, puis pouf, tout d’un coup, weird de même,  au lieu de me voir tout petit petit petit devant les étoiles, ben pour la première fois de ma vie, j’ai senti que je faisais partie de ce grand et merveilleux système.

Au lieu de me sentir seul dans ma tête, au lieu de sentir que j’étais une minuscule entité toute seule et isolée du reste, j’étais connecté à tout ça.

J’étais une partie essentielle de ce grand tout.

J’ai pas pu m’empêcher de penser: « Hein?!  Je fais partie de tout ça moi??!  WOW!!!! NON MAIS C’EST DONC BEN HOT!! »

Ouf. Ouin. Pas mal deep hein? Ouin, pas mal.

Ça peut paraître ben space ce que je vous raconte.

Mais quel sentiment époustouflant que de se sentir complètement connecté de même à quelque chose d’aussi beau que le ciel étoilé. Vraiment.

Et pourquoi je vous parle de ça au juste?

Parce que je réalise que de faire partie d’un magnifique tout, c’est pas mal plus le fun que de se sentir tout seul, isolé du monde ou pogné dans ses petites pensées qui tournent en rond, non?

Et parce que j’aimerais ça vous inviter à essayer aussi.

Alors, la prochaine fois que vous regardez un ciel étoilé, ne le regardez plus comme à l’extérieur de vous.  

Prenez une minute pour vous imaginer comme si vous en faisiez partie.  

Plutôt que de penser que nous sommes tous des petites fourmis insignifiantes sur une planète au bord de la crise de nerfs, imaginez-vous et imaginez-nous comme une partie essentielle de tout ce grand tout.

Imaginez, juste pour voir. Juste pour sentir.

Juste pour le trip d’essayer autre chose. Juste parce que ça peut vous faire du bien aussi.

Parce que de prendre le temps de se sentir connecté à quelque chose de grand, ça peut pas faire autrement que de donner par le fait même un sens pas mal plus grand à nos vies.

Pis parce que de se sentir connecté au monde, c’est pas mal plus le fun que de se sentir déconnecté du monde.

Et moi, de nous croire tous connectés, ça m’aide à croire encore plus qu’ensemble, dans ce grand tout, on va faire des grandes choses.

Parce qu’on est fucking big la gang.
________________________________________
Vous aimez mes textes?  Faites-moi connaître et partagez-les sur facebook ou autrement!  Merci à l’avance.

Free-Photos / Pixabay

Commentaires

  1. Merci Yannick, j’aime quand tu dis: nous faisons partie de ce tout, et j’ajouterais que nous sommes tous inémesurablement unique. Nous nourrissons cet univers, et cet univers à son tour nous nourrit:-)

    1. Merci Christine!  Je suis bien d’accord avec toi.  En fait, je trouve que ton ajoute ajoute un beau plus au texte :).  C’est la force de créer tout ça ensemble! On se complète 🙂 héhéhé
      — Sent from Mailbox for iPhone
      On Sun, Nov 17, 2013 at 12:59 PM, Ma tête, cette drôle de place.

  2. Ça fait tout chaud au cœur ton texte, merci. Et for sûre, on est immense!

    1. Merci du commentaire Martine!  Content que cela t’aie plu.
      Il m’a fait chaud au cœur de l’écrire aussi :). — Sent from Mailbox for iPhone

  3. Nous sommes si petits et seuls dans cet immense univers! Mais notre place est tout aussi importante que ces milliers d’étoiles dans le ciel. Après le Bang, on est venu BIG! Mon texte Yannick!! Merci

    1. Merci Chantal. Après le BIG, le bang! J’adore. Et comme tu dis, notre place est tout aussi importante que toutes les autres étoiles, et je dirais même plus, c’est parce qu’on en fait tous partie que l’univers est si grand! On n’est pas si seuls quand on y pense 🙂
      Yannick
      On Sun, Nov 17, 2013 at 3:06 PM, Ma tête, cette drôle de place.

  4. WOW! Je m’engage de regardez un ciel étoilé a Sitges dans deux semaines et de m’imaginer que j’y fais entièrement partie. Je me sentirais surement très petit dans cette vaste univers, mais très grand d’être connecter a toi Yannick! A bientôt!

    1. Ah Ben chanceux :).  Il doit être magnifique le ciel de Sitges. Bois un ciel à ma santé!  Bien hâte de voir comment Ce voyage te fera voir des étoiles à toi aussi. 
      Yannick
      On Tue, Nov 19, 2013 at 6:05 PM, Ma tête, cette drôle de place.

Commentez :)