Des leaders d’apparence ou de contenu?

Dans Leadership by Yannick Dion6 Comments

Ma question du jour: voulons-nous des leaders d’apparence ou de contenu?

Hummmmm.  Bonne question.

Je me la pose parce depuis que j’ai décidé de commencer ce blogue, mon temps a beaucoup été occupé à gosser sur des couleurs, des espacements de lignes et à passer des heures pour comprendre pourquoi le site envoie des courriels en ne prenant pas en charge les guillemets ce qui donne : [Le leadership & quot;décompliqué& quot;] vous a envoyé un courriel… AAAAAAAAAAAAAAAAAARGH.

Soupir. Bon, ok, je suis un peu perfectionniste, j’avoue. Sauf qu’y faut que ça arrête à un moment donné.  Parce que si je n’avais pas finalement mis un frein à mes obsessions désirs sur le look, ben vous ne verriez jamais aucun texte.

Mais tout ça fait que j’ai comme eu l’impression d’oublier l’essentiel pendant un bout, soit d’écrire sur le leadership.

Alors comment suis-je en train de leader mon blogue sur le leadership au juste? Pourquoi je passe tant de temps sur l’apparence, alors que dans le fond je veux être un leader par mes idées?  Et ça, ça passe par le contenu, hein?

Re-hummmmmm.

J’ai donc pris la question sous l’angle des 5 dimensions du modèle de leadership (que vous pouvez lire ici, si ce n’est déjà fait) pour comprendre un peu.

Et la seule réponse que j’ai trouvé, c’est en me regardant le nombril du leader de l’intérieur, qui fait référence aux valeurs personnelles, à ce qui guide nos actions.

Parce qu’en fait, me actions des dernières semaines répondent à une de mes valeurs de fond : l’apparence est importante, tout comme le contenu.

« Quoi?? » entends-je certains d’entre vous s’écrier.

Ben oui.

En fait, je pense que l’apparence est importante partout. On a beau essayer de le nier et de faire à semblant que non, ben elle demeure importante quand même. Plus pour d’autres, moins pour certains. Plus dans certaines situations pis moins dans d’autres. C’est sûr.

Au fond de moi, est-ce que j’aimerais mieux que les idées soient plus importantes que l’apparence? Certainement. Est-ce la réalité? Pense pas.

Avouons, un blogue lette avec un bon contenu pognera moins qu’un beau blogue avec le même contenu. Pis bien sûr, à l’inverse, un beau blogue avec du contenu poche ne fera pas long feu.

En tant que leader, j’espère donc trouver au fil du temps l’équilibre entre avoir un pas pire beau blogue avec du pas pire bon contenu.

Et justement, c’est peut-être ça la clé : l’équilibre.

Parce que ce n’est pas juste une question de un OU l’autre, l’apparence OU le contenu.  C’est un ET l’autre. L’apparence ET le contenu.

Et je pense que le leadership, ça marche un peu de même aussi.

Parce que pour être leader, l’apparence joue forcément un rôle dans notre crédibilité. Et le contenu aussi.

Un leader centré sur l’apparence manquera de crédibilité dès qu’on creusera un peu.  Et bon, il ne sera pas vraiment authentique non plus et il risquera de perdre notre confiance. À l’inverse, un leader qui ne se centre que sur le contenu sans se soucier de l’apparence (et de son impact?) aura moins de chances d’être bien entendu, non? Et ce, encore moins dans notre ère (un peu trop?) visuelle.

Sauf que plus j’écris et je me mouille, plus je me demande : où est cette limite qui permet l’équilibre, justement?

Parce que je ne peux m’empêcher de penser aux blagues sur la moustache de Manon Massé ou encore sur le poids du docteur Barrette qui m’ont fait réagir et réfléchir lors de la dernière élection provinciale…

 

Jusqu’où peut-on aller au nom de l’apparence versus le contenu? Jusqu’où doit-on aller pour balancer les deux?

Re-re-hummmmmmmm.

Je n’ai pas la réponse.  J’ai juste ben des questions.  Faque chers lect-leaders, je vous en retourne quelques-unes tiens:

Comment voyez-vous l’équilibre entre le contenu et l’apparence pour le leadership?  Quelle place prennent l’un et l’autre dans vos vies ou vos projets?

Et pendant que vous répondez, je vais aller retravailler sur l’apparence pour éviter que ma réponse à vos commentaires ne vous provienne d’un courriel du [Le leadership & quot;décompliqué& quot;]  (AAAAAAAAAAARGH!).

Commentaires

  1. Merci pour ta transparence et ton esprit candide Yannick! C’est rafraîchissant! Ma perspective concernant ta question sur l’équilibre m’amène sur une image: celle de sauter dans un monde de possibilité sans attendre d’être full prêt…ou d’être en équilibre. Juste le fait de sauter m’indique de faire confiance que le parachute va ouvrir ou bien que je tomberai en douceur( ou que l’équilibre se rétablira par lui-même).

    Bien souvent nous sommes notre pire juge concernant les apparences…ah qu’est-ce que les autres vont penser …bla bla bla. Clarifier et partager nos suppositions peut être un bon début pour démêler tout ca.

    1. Author

      Merci Christine. J’aime beaucoup ton image de parachute. Bien souvent, l’important n’est pas de quoi la parachute a l’air mais bien qu’il s’ouvre! Pour ainsi retrouver l’équilibre. Et c’est vrai qu’on est très souvent notre propre juge, alors que les autres sont moins sévères.
      ET toi, es-tu souvent ton propre juge trop sévère au sujet de l’apprence? 🙂

      1. J’essais de mettre en pratique ce que j’exprime le plus souvent possible..et .quand je me surprends à me taper sur la tête (me juger) je soupoudre d’humour le tout et c’est plus facile pour moi de lâcher prise.

        1. Author

          C’est bien. Et moi aussi je fais ça. Parfois je me dis, ok, ça va, un peu d’imperfection c’est beeeeeeeeeen correct 🙂

  2. À mon avis, l’apparence (dans tous les sens. . . physique, énergétique, en personne, en ligne, etc.) joue un rôle très important dans la crédibilité du Leader. C’est une première impression! Ça prend du contenu quand même, ou les « followers » passent à autre chose. Il faut trouver une façon de « basculer » l’attention de l’apparence au contenu, et y revenir à un équilibre. (Comme l’enfant qui ne réussit pas a basculé le « teeter-totter », il passe à une autre façon de s’amuser.)

    1. Author

      C’est vraiment ça Claude, en effet, c’est vrai. J’aime beaucoup l’image. Il faut toujours être en train de se surveiller, afin de ne pas perdre l’équilibre et tomber d’un bord ou de l’autre. Et je me dis aussi qu’on doit avoir cette vigilance constante envers les autres leaders autour de nous. Et même de se demander: « suis en train de le juger uniquement sur l’apparence en oubliant le contenu? », et voir comment retrouver l’équilibre entre les deux. Tant pour nous, que pour l’autre, ou que pour nous qui est en train de regarder l’autre :).

Commentez :)